Frequently Asked Questions

Qu’est-ce que RealT ?

RealT est une plateforme pour investir dans l’immobilier américain. Notre mission est de démocratiser l’accès aux opportunités dans l’investissement immobilier, trouvées par notre équipe d’experts dans ce domaine.

La propriété de ces biens immobiliers est représentée par des tokens (jetons numériques) hébergés sur la blockchain Ethereum. Actuellement, la majorité de la détention de biens immobiliers se fait par des actes papier. RealT remplace l’acte papier par des tokens qui permettent un nouveau mécanisme de détention des biens, basé sur la blockchain Ethereum.

La numérisation de l’acte papier en un token offre des avantages uniques pour la détention immobilière, que nous explorons dans les autres sections de la FAQ.

Qui peut investir avec RealT ? Suis-je autorisé à le faire ?

RealT est disponible pour les investisseurs de presque tous les pays !
🇫🇷🇩🇪🇨🇭🇨🇦🇧🇪🇸🇬🇳🇱🇮🇹🇰🇷🇯🇵🇦🇷🇪🇸
Tous les citoyens de pays européens, d’Amérique du Nord et du Sud, et de la majorité des pays asiatiques peuvent investir avec RealT.

Les seuls pays avec lesquels RealT ne travaille PAS sont les suivants :

  • Biélorussie
  • Birmanie
  • Côte d’Ivoire
  • Corée du Nord
  • Cuba
  • Iran
  • Iraq
  • Liberia
  • République Démocratique du Congo
  • Soudan
  • Syrie
  • Zimbabwe
Pour les investisseurs américains

Pour l’instant, RealT n’est disponible que pour les investisseurs accrédités. Vous pouvez en savoir plus en cliquant ici si vous remplissez les conditions. C’est dans les objectifs et la vision de RealT d’ouvrir l’accès à notre plateforme à tous les investisseurs américains. S’il vous plaît, soyez indulgents avec nous pendant que nous travaillons à franchir les obstacles réglementaires liés à cela !

RealT, RealTokens ?

RealT est le nom de la société. « RealT » est un mélange entre les mots « reality », « real estate property » et « token ».

Les RealTokens sont les biens achetables, la représentation numérique de la propriété des LLC (équivalent d’une SARL) liées à chaque bien immobilier. Chaque bien sur RealT a ses propres et uniques RealTokens.

Qu’est-ce qu’un token ? Qu’est-ce que la « tokenisation » ?

Tokens

Les tokens sur Ethereum peuvent représenter tout et n’importe quoi, selon ce qu’en fait l’émetteur du token. C’est comme ça que des biens du monde réel comme l’immobilier, les dollars ou l’or peuvent devenir échangeable, empruntable ou prêtable sur Ethereum.

Habituellement, la propriété d’un bien est identifiée par un acte papier. Ce papier symbolise la propriété du bien en question. 

  • Bien immobilier : un acte de propriété
  • Voiture : une carte grise
  • Action : un certificat papier
  • Obligation : un certificat de trésorerie
  • Argent : un billet

De manière similaire, un « token » est un symbole numérique de propriété. Sur Ethereum, vous possédez un token de la même manière que vous posséderiez un certificat de propriété. Le bout de papier n’est pas le plus important, il ne fait que symboliser la propriété. 

Un token est un bien numérique. Bitcoin était le premier token. Un token est un bien numérique qui n’existe que sur internet. Contrairement à la majorité des fichiers, images et éléments sur internet ou sur les ordinateurs, les tokens ne peuvent pas être dupliqués. Quand vous envoyez un token à quelqu’un, vous ne pouvez pas en garder une copie.

Le terme de « token » est celui adopté par la blockchain, la cryptomonnaie et le monde des crypto-actifs. Le « token » est un symbole de propriété sur quelque chose. Ce qu’est cette chose, est très flexible. Certains tokens représentent des dollars US, d’autres de l’or. Des cryptomonnaies comme le Bitcoin ou l’Ether sont elles-mêmes des tokens.

Tokenisation

La « tokenisation » fait référence au processus qui définit la propriété de quelque chose par la propriété d’un token numérique sur Ethereum. Les sociétés comme Circle ont produit des dollars tokenisés, Paxos a produit de l’or tokenisé, et maintenant RealT produit de l’immobilier tokenisé !

La tokenisation fait référence au processus qui permet à un bien « off-chain » d’être représenté « on-chain ». « On-chain » fait référence à la possibilité d’être intégré à la blockchain Ethereum. Ce processus implique une structure légale et conforme, et dépend de chaque juridiction et type de bien.

Comment RealT peut vendre des titres américains ?

Nous offrons des RealTokens conformément à deux règles juridiques ; le régulation D de la Commission US Securities and Exchange (SEC) pour vendre à des investisseurs américains accrédités, et la régulation S de la SEC pour les non-américains. Pour être en conformité avec la SEC, nous devons vous divulguer tous les aspects de manière juste et précise, de votre achat d’un RealTken, y compris, les risques et les restrictions sur la transférabilité et la revente de ce dernier. Tout cela permet de nous assurer que vous soyez en mesure de prendre une décision d’investissement éclairée. Notre mémorandum de placement privé détaillé, notre documentation de souscription, et notre engagement à fournir des résultats d’exploitation et une évaluation du marché relative à chaque RealToken, soutiennent notre engagement à satisfaire les normes de renommée mondiale des titres américains et vos besoins d’investissement. Consultez notre documentation >

A quoi ressemble le processus d’achat ? Combien de temps prend-il ?

Acheter de l’immobilier tokenisé un processus simple ! Cependant, il y a quelques étapes a respecter avant tout.

1. Vérifiez votre identité

La première étape est de fournir une image de votre pièce d’identité, un selfie et votre adresse Ethereum préférée.

2. Achetez de l’immobilier

C’est la partie la plus fun ! Regardez la place de marché et sélectionnez votre propriété favorite. Vérifiez et payez en utilisant Coinbase Commerce pour un paiement par cryptomonnaies ou directement par carte de crédit !

3. Signez le contrat numériquement

Une fois que vous avez passé les étapes 1 et 2, un email vous sera envoyé par HelloSign avec les documents à signer. Ces documents légaux lient le token à la propriété et fournissent aussi plus de détails sur la structure légale qui possède la propriété.

4. Recevez le(s) token(s) !

Une fois que vous avez signé le contrat, vos tokens seront livrés à votre adresse Ethereum que vous avez ajoutée à l’étape 1. Les paiements des loyers commencent dans les 24 heures qui suivent !

Que puis-je faire avec mes RealTokens ?

En complément de la possession du bien numérique, Ethereum permet de réaliser des activités financières par le biais d’applications faites sur sa plateforme. Les utilisateurs peuvent utiliser leurs biens numériques à l’intérieur des applications Ethereum. Trading, échanges, emprunt, prêt, produits dérivés et prédictions de marchés sont toutes des activités possibles sur Ethereum.

Les applications financières sur Ethereum offrent des services financiers basiques à ceux qui n’y ont pas accès dans leurs zones géographiques. De nombreuses applications Ethereum offrent des comptes d’épargne ou des outils d’investissement. Contrairement aux services financiers traditionnels comme les banques où vous abandonnez la propriété de vos actis et faites confiance à la banque pour les garder de manière sécurisée, les applications Ethereum permettent d’avoir le contrôle complet de vos actifs numériques pendant que vous les utilisez dans les applications financières.

Par exemple, ceux qui possèdent des RealTokens dans leur portefeuille Ethereum peuvent utiliser l’application Uniswap pour acheter ou vendre leur propriété. Vous pouvez en lire plus sur les RealTokens et Uniswap ici.

Comment je reçois le loyer ?

Les loyers sont automatiquement payés sur vos portefeuilles Ethereum détenant les RealTokens. Les loyers vont là où sont les RealTokens.

Le loyer est payé avec un stablecoin sur Ethereum (USDC, DAI, etc.). Un stablecoin possède la même valeur que la monnaie fiat à laquelle il est adossé. L’utilisation de ce dernier permet aux détenteurs de RealTokens de recevoir leurs revenus dans une monnaie stable qui ne fluctue pas. 

Pour en savoir plus sur l’USDC, par exemple.

Quels sont les bénéfices de l’immobilier tokenisé ?

RealT vend des propriétés immobilières par internet, rendant possible l’achat d’immobilier depuis n’importe où dans le monde. Les propriétés sur RealT sont fractionnées, les investisseurs peuvent donc investir selon leurs moyens financiers. De plus, RealT a réduit le temps d’achat de l’immobilier, d’un minimum de 30 jours et de nombreuses étapes avec des tiers, à seulement 30 minutes depuis votre téléphone ou ordinateur.

Avec la tokenisation, l’investissement immobilier devient abordable pour presque tout le monde. Un token vendu par RealT coûte entre 50 et 150$, ce qui représente l’investissement minimum le plus bas offert par l’industrie immobilière. Les concurrents traditionnels (« papier+crayon ») de RealT ont des minimums d’investissement entre 5 000 et 10 000$.

L’immobilier est aussi connu pour son illiquidité. En transformant l’immobilier en tokens numériques, il devient bien plus liquide grâce au large nombre d’acheteurs potentiels sur internet. De plus, les applications financières sur Ethereum offrent des solutions pour accéder à la liquidité d’actifs numériques valorisés.

Puis-je vendre mes tokens ?

Oui, vous pouvez vendre vos tokens de deux manières différentes :

  • Uniswap
  • Sur le site internet de RealT

Uniswap est une application sur la blockchain Ethereum qui offre de la liquidité pour les tokens que vous achetez. Uniswap offre la possibilité de vendre instantanément vos actifs, au prix du marché. Le prix du token sur Uniswap fluctue par rapport à l’offre et la demande, et la liquidité totale du marché sur Uniswap peut ne pas être adaptée pour des investisseurs avec une grande capitalisation.

Vous pouvez aussi ventre vos tokens sur le site internet de RealT. En utilisant le bouton « vendre tokens » sur la page d’accueil, vous pouvez générer une requête de vente, avec toutes les instructions nécessaires. La majorité des ventes de tokens par le site internet de RealT prennent entre 7 et 14 jours. Les tokens sont venus à leur juste valeur marchande déterminée par l’estimation la plus récente du bien. Toutes les propriétés sont estimées à nouveau une fois par an.

Avec Uniswap, vous êtes garantis de vendre instantanément vos tokens, cependant, le prix que vous obtiendrez est déterminé par le marché à cet instant T.

En vendant sur notre site internet, vous connaissez le prix auquel vous vendez les tokens, mais ce n’est pas immédiat.

Comment cela fonctionne ? Est-ce légal ?

Oui, ça marche ! Et, oui, nous sommes absolument dans la légalité.

Y a-t-il eu une ICO ?

RealT n’a jamais fait d’ICO ou n’importe quelle autre vente de tokens autre que celle de RealTokens qui représentent des biens immobiliers. Il n’existe pas un token unique pour RealT. Les RealTokens référencés sont les noms génériques utilisés pour chaque ensemble unique de tokens correspondant à une propriété spécifique.

Quelle est la différence entre RealToken Inc. et RealToken LLC ?

RealToken Inc., une société enregistrée au Delaware, est le nom de notre société. Nous nous référons à elle et utilisons le terme RealT dans nos activités commerciales.

Pour conduire une société offrant de l’immobilier partout dans le monde, RealT a créé une entité séparée, aussi enregistrée au Delaware, nommée Real Token LLC. C’est une entreprise « modèle ». Elle ne possède pas d’autre LLC ou d’autre société. Sa valeur primaire est de simplifier le processus juridique incombant lorsque l’on fournit une offre d’investissement (Par exemple, plutôt que d’avoir près de 100 pages de memorandum sur le placement privé pour chaque offre, une pièce maîtresse est nécessaire et chaque offre ne requiert qu’un court amendement).

Finalement, pour chaque offre, nous créons une Series LLC, chacune possède un bien particulier et a son propre token et sa propre adresse. Chaque société est indépendante juridiquement et, est possédée et dirigée uniquement par les investisseurs détenteurs des tokens relatifs à cette dernière.

Que se passe-t-il si RealT disparaît ?

RealToken Inc., notre manager, n’est pas une Limited Liability Companies (LLC) qui possède les biens dans lesquels vous investissez. Chaque LLC continuera d’exister de manière séparée pour gérer le bien, les taxes, la comptabilité et la propriété du bien par ses membres. Peu importe ce qu’il arrive à RealToken Inc., les biens et les RealTokens d’une LLC resteront indépendants et intacts, et évidemment, un nouveau manager pourra toujours être nommé. Les RealTokens continueront de représenter une preuve de possession du bien détenu par la LLC et pourront être transférés sur le marché si nécessaire tant que les régles juridiques seront respectées.

Topo Fiscalité pour la France

La déclaration d’impôt amène des questions. N’étant pas avocats ou expert en fiscalité, RealT Inc. ne peut donner d’avis fiscaux. Toutefois, un RealToken Holder, Maître COSTE s’est proposé de rédiger un petit topo fiscalité pour la France que nous sommes heureux de partager avec vous. (Si vous voulez consulter Maître Coste, veuillez nous demander son adresse email et nous vous la transmettrons). Nous préparons aussi un document avec les dividendes distribués en 2019 que nous enverrons directement aux Token Holders concernés. Merci!

Imposition sur les revenus et au titre des prélèvements sociaux des loyers distribués aux détenteurs de REAL TOKENS domiciliés en France

A titre liminaire et pour comparer, en France, l’imposition d’un résident français sur les revenus locatifs issus d’un bien immobilier situé en France est la suivante :

Application possible d’un abattement de 30 % sur les revenus locatifs sur option (si revenus fonciers annuels inférieurs à 15 000 euros, sinon déduction des charges réelles) puis imposition :

  • au titre de l’impôt sur le revenu, en appliquant le barème
  • et au titre des prélèvements sociaux, à un taux global de 17,2 % (CSG de 9,2 %, CRDS de 0,5 % et prélèvement de solidarité de 7,5 %).

I L’imposition par la France d’un résident français détenteur de REAL TOKENS

Il convient de préciser que la législation fiscale particulière sur les cryptomonnaies en France concerne a priori uniquement les plus values.

Comme le précise le bulletin officiel relatif à loi n ° 2018-1317 du 28 décembre 2018 de finances 2019, art. 41, “ seule est imposée l’éventuelle plus-value globale réalisée, au cours d’une année d’imposition, au titre des cessions d’actifs numériques contre de la monnaie ayant cours légal ou contre l’obtention de tout service, bien ou avantage.”.

Les détenteurs de REAL TOKENS ne réalisent aucune plus-value sur un actif numérique qu’ils auraient précédemment acquis, ils sont payés sous forme d’actif numérique, un stable coin, ce qui est totalement différent.

En l’occurrence les USDT versés seront logiquement considérés comme un paiement en nature au sens de la législation (par opposition à un paiement en numéraire) et par voie de conséquence soumis à l’impôt sur le revenu classique pour leur valeur, c’est-à-dire identiquement à un versement qui serait effectué en dollars.

Je précise que cette analyse est mon propre raisonnement, je n’ai pas vu de jugement spécifique sur un cas comparable.

L’imposition est régie par la convention fiscale signée entre la France et le Etats-Unis le 31 août 1994, seront abordés l’impôt sur le revenu (A) et les prélèvements sociaux (B).

A L’impôt sur le revenu

Les dispositions à prendre en compte pour déterminer l’imposition des REAL TOKENS sont celles de l’article 6 §1 et 5, concernant les revenus immobiliers :

“ Article 6

Revenus immobiliers

1. Les revenus provenant de biens immobiliers (y compris les revenus des exploitations agricoles ou forestières) situés dans un Etat contractant sont imposables dans cet Etat.
2. L’expression  » biens immobiliers  » a le sens que lui attribue le droit de l’Etat contractant où les biens considérés sont situés. L’expression comprend en tous cas les options, promesses de vente et droits semblables relatifs aux biens immobiliers, les accessoires, le cheptel mort ou vif des exploitations agricoles et forestières, les droits auxquels s’appliquent les dispositions du droit privé concernant la propriété foncière, l’usufruit des biens immobiliers et les droits à des paiements variables ou fixes pour l’exploitation ou la concession de l’exploitation de gisements minéraux, sources et autres ressources naturelles. Les navires et les aéronefs ne sont pas considérés comme des biens immobiliers.
3. Les dispositions du paragraphe 1 s’appliquent aux revenus provenant de l’exploitation directe, de la location ou de l’affermage, ainsi que de toute autre forme d’exploitation des biens immobiliers.
4. Les dispositions des paragraphes 1 et 3 s’appliquent également aux revenus provenant des biens immobiliers
d’une entreprise ainsi qu’aux revenus des biens immobiliers servant à l’exercice d’une profession indépendante.
5. Lorsque la propriété d’actions, parts ou autres droits dans une société donne au propriétaire résident d’un Etat contractant la jouissance de biens immobiliers situés dans l’autre Etat contractant et détenus par cette société, les revenus que ce propriétaire tire de l’utilisation directe, de la location ou de l’usage sous toute autre forme de son droit de jouissance sont imposables dans cet autre Etat dans la mesure où ils y seraient soumis à l’impôt en application de la législation interne de cet Etat si le propriétaire était un résident de cet Etat. Les dispositions du présent paragraphe s’appliquent nonobstant les dispositions des articles 7 (Bénéfices des entreprises) et 14 (Professions indépendantes).”

Les distributions quotidiennes des revenus locatifs issus des biens dont la société REAL TOKEN LLC est propriétaire, lesquels sont situés aux Etats-Unis, sont donc soumis à l’imposition sur les revenus par les Etats-Unis.

Concernant l’imposition par la France, elle est régie par l’article 24 de la convention :

“ Elimination des doubles impositions

1. En ce qui concerne la France, les doubles impositions sont éliminées de la manière suivante.
a) Les revenus qui proviennent des Etats-Unis, et qui sont imposables ou ne sont imposables qu’aux Etats-Unis conformément aux dispositions de la présente Convention, sont pris en compte pour le calcul de l’impôt français lorsque leur bénéficiaire est un résident de France et qu’ils ne sont pas exemptés de l’impôt sur les sociétés en application de la législation interne française. Dans ce cas, l’impôt américain n’est pas déductible de ces revenus, mais le bénéficiaire a droit à un crédit d’impôt imputable sur l’impôt français. Ce crédit d’impôt est égal … au montant de l’impôt français correspondant à ces revenus ;

En d’autres termes, l‘impôt sur le revenu qui serait normalement dû à la France sur les loyers est intégralement annihilé par le crédit d’impôt.

La doctrine officielle de l’administration fiscale française, qui lui est opposable, le confirme (bulletin officiel des finances publiques, BOI-INT-DG-20-20-100-20200219 publié le 19/02/2020), étant précisé que nous sommes dans le cadre de la méthode 2 :

“ S’agissant des conventions fiscales conclues par la France, pour les résidents, deux méthodes d’élimination de la double imposition sont envisagées :

– méthode 1 : l’octroi d’un crédit d’impôt égal au montant de l’impôt payé dans l’autre État à raison des revenus de source étrangère dont le résident de France est le bénéficiaire. Dans ce cas, l’impôt étranger doit avoir été établi conformément aux principes de la convention applicable et le crédit d’impôt sera limité au montant de l’impôt français calculé à raison des mêmes revenus ;

– méthode 2 : l’octroi d’un crédit d’impôt égal au montant de l’impôt français correspondant aux revenus de source étrangère dont le résident de France est le bénéficiaire, sous réserve que le revenu ait été effectivement imposé dans l’autre État, quel que soit toutefois le montant de l’impôt effectivement perçu dans l’État étranger concerné. Dans ce cas, la méthode de l’imputation conduit à l’exemption des revenus de source étrangère.

Le crédit d’impôt est égal au produit de l’impôt sur les revenus de source française et étrangère par un ratio comportant au numérateur le revenu de source étrangère considéré, et au dénominateur le revenu net imposable. Il est précisé que le revenu net imposable se calcule par imputation sur le revenu brut global des charges déductibles liées à la situation personnelle et familiale et des abattements spéciaux pour personnes âgées, invalides ou enfants à charge ayant fondé un foyer distinct. Le calcul est donc le suivant : crédit d’impôt = impôt sur les revenus mondiaux x (revenu net catégoriel de source étrangère / revenu net imposable).“

B Les prélèvements sociaux

Les prélèvements sociaux (CSG, CRDS et prélèvement de solidarité) sont soumis aux mêmes dispositions que l’impôt sur le revenu, ce qui est précisé dans le paragraphe 100 du bulletin officiel précité :

“ IV. Modalités d’élimination des doubles impositions afférentes aux prélèvements sociaux des non-résidents

110 Pour l’application de ses conventions fiscales, la France considère que ces contributions sont assimilées à l’impôt sur le revenu. En effet, selon une jurisprudence constante du Conseil constitutionnel et du Conseil d’Etat, la CSG et la CRDS sont des impôts sur le revenu qui relèvent de la catégorie des impositions de toute nature au sens de l’article 34 de la Constitution du 4 octobre 1958. Par conséquent, ces contributions sont couvertes par les dispositions des conventions fiscales visant à éliminer la double imposition, à moins que leur rédaction particulière ne les exclue. “

Le raisonnement a été adopté pour la CSG et la CRDS. Il semble raisonnable de supposer que le troisième de prélèvements sociaux (prélèvement de solidarité) serait identiquement traité.

Ainsi, concernant l’imposition des revenus locatifs issus des REAL TOKEN, un contribuable français bénéficiera a priori d’un crédit sur son impôt sur le revenu et ses prélèvements sociaux l’exonérant totalement d’imposition.

II L’imposition par les Etats-unis d’un résident français détenteur de REAL TOKENS

Des réserves s’imposent sur cette section, l’avis d’un avocat américain spécialisé serait certainement utile.

Cette imposition intervient à deux niveaux : fédéral et de l’Etat du Michigan

A) Au niveau fédéral

Il est semble que les étrangers percevant des revenus locatifs, dans le cadre d’une location simple sans prestation de service, soient imposés à hauteur de 30 % des revenus bruts, sans déduction ni abattement (cadre FDAP et non pas ECI).

B) Au niveau de l’Etat

Il existe une personal allowance, c’est-à-dire une franchise annuelle de 4 050 dollars dans le Michigan (cf simulateur), qui concerne les revenus immobiliers (lesquels ne sont pas soumis à FICA car ne sont pas des revenus professionnels). Au-delà un barème progressif sera appliqué.

III Simulation

En supposant un résident français détenteur de REAL TOKENS générant des revenus locatifs annuels de 3 000 €, on peut envisager la simulation suivante :

Pas d’impôt sur le revenu ni de prélèvements sociaux en France (crédit d’impôt pour la totalité)

Pas d’impôt sur le revenu dû Michigan (personal allowance, c’est-à-dire franchise annuelle de 4 050 dollars)

A priori impôt sur le revenu à 30 % à régler à l‘Etat fédéral, soit 3 000 x 30 % = 900 €

Revenus après impôts = 2 100 €

Cordialement

Stéphane COSTE

Téléchargements

Qu’est-ce qu’un « wallet » ? Pourquoi ai-je besoin d’un ?

Un “wallet” est un composant de la blockchain. RealT utilise la blockchain Ethereum pour gérer la comptabilité du fractionnement des propriétés sur sa plateforme. Parce que nous sommes sur Ethereum, nos biens sont stockés dans “wallets” Ethereum.

La “clé publique” ou “l’adresse publique” permettent aussi de décrire ce “wallet”.

Ce dernier est composé de deux parties : une adresse publique et une clé privée. Une bonne métaphore sur le sujet serait celle de la boîte aux lettres et de la clé de la boîte aux lettres. Tout le monde peut mettre ce qu’il veut dans la boîte, mais seulement celui qui possède la clé peut l’ouvrir et y accéder. Le lien entre une clé “publique” et une clé “privée” s’ancre dans la notion de cryptographie asymétrique, et est ce qui fait de la “crypto”, une “cryptomonnaie”.

Pour recevoir la fraction de bien immobilier achetée, vous aurez besoin d’un “wallet” Ethereum pour que vos biens vous soient délivrés. Il y a différents types de “wallets”, et chacun gère vos clés privées de manière différente. Soyez sûr de comprendre comment chaque solution gère ces clés pour vous. Une clé privée est très importante ! N’importe quel détenteur de la clé privée peut accéder aux fonds stockés sur le “wallet” associé”.

Vous pourrez trouver plus d’informations sur les “wallets” Ethereum sur le site web Ethereum.org.

Comment créer un « wallet » avec RealT ?

Quand vous vous inscrivez sur RealT, vous pouvez choisir de générer un “wallet” sur le site ou de nous fournir une adresse publique que vous possédez déjà. Les deux fonctionnent !

RealT a intégré Magic.Link, un service qui nous permet de générer de manière sécurisée un “wallet” lié à votre adresse email. Magic.Link génère un “wallet” Ethereum et stocke ses clés privées de manière cryptée. Avec ce processus, personne, pas même RealT, peut accéder la clé privée associée avec le “wallet” Ethereum maintenant lié à votre adresse email.

C’est pourquoi vous pouvez garder vos biens de manière sécurisée sans avoir besoin de qui que ce soit.

Si vous choisissez de stocker vos biens de cette manière, assurez-vous que l’adresse email que vous utilisez soit sécurisée.

Magic.Link a une bonne documentation pour vous en expliquer plus, elle est disponible ici : docs.magic.link/faq

Que se passe-t-il si je perds l’accès à mon « wallet » ?

En se se basant sur la FAQ de Magic.Link, ils disent travailler sur un système qui permet aux utilisateurs d’exporter le clé privée encryptée dans le cloud. Cette option ne sera disponible que pour ceux qui auront accès à l’adresse email liée au “wallet”.

De cette façon, vous serez capable d’exporter la clé privée pour qu’elle ne soit pas liée de manière permanente à une adresse email.

Vous pouvez en lire plus ici.

Comment chosissons-nous les propriétés à vendre ?

Notre équipe, composée d’investisseurs immobiliers expérimentés, recherche attentivement des opportunités pour les investisseurs de RealT. Les propriétés peuvent être des grands immeubles dans des zones populaires ou des maisons peu chères pour famille unique, toutes ont cependant des rentabilités élevées. Chaque propriété a été rénovée, mise au goût du jour et louée à des locataires viables. Regardez notre inventaire pour commencer à investir !

La plateforme RealT est-elle uniquement pour des propriétés résidentielles ? Est-il prévu d’inclure des propriétés commerciales ?

RealT a choisi des propriétés résidentielles familiales pour commencer car elles sont attractives pour les investisseurs internationaux. En revanche, RealT travaille aussi sur d’autres types de propriété ! RealT travaille actuellement à ajouter des propriétés commerciales, comme des hôtels ou des bureaux, pour créer une offre plus diversifiée. En plus, RealT aura l’opportunité d’inclure d’autres types de biens immobiliers ainsi que des biens ne relevant pas directement de l’immobilier. Les prêts, les hypothèques et l’art de grande valeur sont aussi des actifs que RealT pourrait fractionner.

Qui possède l’acte de propriété de la maison ?

RealT ne fractionne pas un bien immobilier physique. C’est actuellement impossible d’un point de vue légal. RealT fractionne les actions d’une Limited Liability Company (LLC) qui est la seule détentrice du bien immobilier ciblé. Chaque bien sera détenu par une LLC unique. Les tokens représentent un droit de propriété de son détenteur vis-à-vis de la LLC. Les documents juridiques signés lors des achats garantissent ce mécanisme. L’acte de propriété est détenu par la LLC. Acheter des RealTokens d’une LLC qui possède une propriété revient tout simplement à acheter des actions liées à un bien immobilier.

Comment pouvons-nous nous assurer que chaque LLC possède bien sa propre propriété ?

La transaction entre le vendeur et la LLC est conduite par des avocats en lesquels nous pouvons avoir confiance. Nous incluons dans le contrat, le transfert de l’acte de propriété et un dépôt dans la juridiction compétente. Le contrat est déposé chez un agent tiers indépendant qui détient les papiers au nom de la LLC. Des lois strictes existent aux États-Unis pour encadrer les processus que nous respectons.

Qui gère les propriétés ?

RealT délègue la gestion des propriétés à des professionnels locaux. Évidemment, nous continuons de suivre attentivement chaque propriété. La société gestionnaire de propriété que RealT utilise est responsable de louer la propriété, collecter les loyers et réparer le bien. Les coûts liés à la propriété sont prelevés à partir des loyers reversés aux détenteurs de tokens. 

Nous avons choisi de déléguer la gestion de la propriété pour deux raisons :

1. Cela nous permet de plus nous focaliser sur RealT. La gestion de propriété demande beaucoup de temps.
2. Nous prévoyons d’offrir des biens immobiliers partout aux États-Unis et dans d’autres pays.

Cependant, nous suivons continuellement tous les aspects des propriétés, du loyer aux rénovations, en passant par la conformité.

Comptez-vous fractionner des propriétés dans d’autres pays ?

Nous sommes très intéressés par le fractionnement de propriétés dans tous les pays où cela est possible, mais nous devons d’abord nous assurer de la viabilité légale du transfert du droit de propriété aux détenteurs des tokens pour chaque nouveau pays.

Que se passe-t-il si le locataire ne paye pas le loyer ?

Les détenteurs de tokens ne sont payés que lorsque le loyer est collecté. Si ce n’est pas le cas, rien ne sera distribué aux détenteurs de tokens. Il en va de même pour la société de gestion de la propriété. Si le locataire ne paye pas, il sera expulsé de la propriété et remplacé par un locataire plus fiable.